Contrôle technique : les raisons de faire attention à l’état du pare-brise

Impact, éclat, fissure, choc … le pare-brise n’est pas à l’abri de dégâts plus ou moins importants dont vous devez vous préoccuper au plus vite. À l’instar de la ceinture de sécurité et de l’air-bag, le pare-brise fait partie des éléments clés qui assurent aussi bien votre sécurité que celle des autres voyageurs. Bouclier indispensable, le pare-brise a été spécialement conçu pour vous protéger des objets, des débris sur la route, des insectes et autres animaux susceptibles de heurter votre véhicule pendant la conduite. Dès lors, prenez rendez-vous d’un clic sur glass-express.fr pour le réparer ou le remplacer au besoin. Si un impact non réparé à temps peut se transformer en fissure et entraîner le remplacement de ce dernier, dépendamment de son emplacement et de sa longueur cela peut aussi donner lieu à un contrôle technique défavorable, entraîner une contre-visite et vous coûter cher. Gros plan. 

Les détériorations du pare-brise et contrôle technique

Pour des raisons de sécurité concernant l’ensemble des passagers du véhicule, le pare-brise fait partie des points de contrôles du contrôle technique. Bien entendu, selon les cas de figure, le dommage n’entraîne pas forcément de contre-visite, mais dans d’autres cas, si. 

Les détériorations du pare-brise qui entraînent une contre-visite

Certaines anomalies entraîneront obligatoirement et systématiquement une contre-visite. S’il s’agit d’un impact qui se situe dans votre champ de vision en tant que conducteur, d’un impact situé à moins de 2 centimètres du détecteur de pluie, si la fissure est importante, si le joint du pare-brise se décolle, s’il est cassé ou encore au-delà de 3 impacts notamment, toutes ces situations requièrent une contre-visite. Notez que certaines détériorations jugées « critiques » peuvent limiter l’usage de votre véhicule et vous laisser que peu de temps pour le remplacer. En marge certaines détériorations du pare-brise peuvent vous coûter encore plus cher. C’est le cas notamment si la fissure altère considérablement le champ de vision par exemple, en cas de contrôle de police, cela est considéré comme une infraction routière, vous êtes alors passible d’une amende de 3e classe (68 euros !) en tant que propriétaire du véhicule. 

Les détériorations du pare-brise n’entraînant pas une contre-visite

Parmi les points contrôlés lors du contrôle technique de votre véhicule, votre visibilité. En effet, une fois installé dans le siège conducteur, tout doit faciliter votre visibilité. C’est pourquoi, le contrôleur vérifie les rétroviseurs, s’assure de leur état ainsi que de leur fixation (selon la première date de mise en circulation, vous devez en avoir 1,2 ou 3 en parfait état) mais prend également le temps de vérifier les vitres, les essuie-glaces sans oublier le pare-brise. Dans ce dernier cas, si la fissure ne déborde pas du cercle de 30 centimètres hors des zones de balayage des essuie-glaces, si des bulles ou un décollement de l’un des composants ne débordent pas d’un cercle de moins de 3 centimètres, s’il y a moins de 3 impacts de moins de 1.5 centimètre, si un seul impact fait moins d’une pièce de 2 euros, seule la mention « mauvais état » du pare-brise sera mentionnée dans le procès-verbal de votre contrôle technique. Quoi qu’il en soit, mieux vaut éviter d’en arriver là et se rapprocher d’un professionnel dès le moindre impact, dès la moindre micro fissure. 

La réparation, le remplacement du pare-brise

Pourquoi attendre ?! La réparation du pare-brise est effectuée en moins d’une heure pour les petits impacts et légèrement plus si ces derniers sont plus importants. Le changement complet du pare-brise, lui, demande une immobilisation du véhicule plus importante. Si la réparation du pare-brise est peu coûteuse et généralement prise en charge par votre assurance en tant que « bris de glace », le remplacement complet du pare-brise est plus onéreux et surtout, vous aurez sans doute une franchise à payer en plus. C’est pourquoi mieux vaut ne pas attendre et le faire réparer rapidement. À moins que vous souhaitiez en profiter pour opter pour un pare-brise de dernière génération. Et pour cause, les progrès technologiques vous permettent d’opter pour un pare-brise équipé d’un système de détection de pluies, de contrôle de la vitesse permettant de la réguler ou encore d’un lecteur de panneaux de signalisation notamment. Mais là, c’est une autre histoire … 

Dans tous les cas, vous pouvez d’ores et déjà prendre soin de votre pare-brise en adoptant les bons gestes. Pour éviter un éclat, adaptez votre conduite à l’état de la route et à son environnement, conservez les bonnes distances de sécurité, changez tous les mois vos essuie-glaces. Autant d’astuce qui vous permettra aussi de réduire le risque d’accident sur la route. 

Contrôle technique : les raisons de faire attention à l’état du pare-brise
Rate this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *