Nouveau contrôle technique 2018 : Comment éviter les contre-visites ?

Comment nous l’évoquions dans un article précédent sur les spécificités du nouveau contrôle technique 2018, celui-ci se durcit et devient plus sévère. En effet, les points de contrôle et de défaillances augmentent passant respectivement de 123 à 133 et de 453 à 600.

En fonction des défaillances détectées sur le véhicule, les conséquences ne sont pas les mêmes : de la contre-visite à l’immobilisation du véhicule.

Afin d’éviter la défaillance critique et risquer l’immobilisation du véhicule, il est important de connaître quelques conseils et astuces concernant l’entretien de votre véhicule.

Qu’est-ce que le contrôle technique ?

Instauré en 1986 pour les ventes de véhicules et instauré en 1992 à tous les véhicules légers, le contrôle technique permet de vérifier que le parc de véhicules autorisés à la circulation en France ne présente pas de dangers et respecte les règles de sécurités émises par l’état français.

Les véhicules de plus de 4 ans doivent impérativement passer un contrôle technique. Celui devrait être renouvelé tous les deux ans. En cas de vente d’un véhicule de plus de 4 ans, le contrôle technique doit impérativement être effectué dans les 6 mois avant la date de la vente.

Afin d’être conforme, le contrôle technique doit être fait par un établissement agrée par la préfecture. Afin de trouver le contrôle technique le plus proche, une simple recherche internet vous permettra de connaître son adresse. Par exemple, pour les nîmois, il vous suffit de rechercher contrôle technique à Nimes afin de trouver les centres agrées à proximité.

Les trois niveaux de défaillance du nouveau contrôle technique

L’inspection des différentes composantes de votre véhicule permet au contrôleur de détecter d’éventuels défauts. Ces défauts sont répertoriés sur une liste qui s’agrandit avec le nouveau contrôle technique. La liste de défauts possibles du contrôle technique précédent regroupait un peu plus de 400 défauts contre 600 pour la liste du nouveau. Autant dire que les chances de s’en sortir sans réparations s’amoindrissent …

Les défauts sont divisés en trois types en fonction de leur gravité :

  • Les défaillances mineures: cela correspond à des défauts de moindres importances et qui ne nécessitent pas de contre visite. Par exemple : défaut au niveau des feux de brouillard.

 

  • Les défaillances majeures: La détection de défaillances majeures sur votre véhicule aura pour conséquence un devoir d’effectuer une contre-visite (dans un délai de deux mois). Parmi ces défaillances majeures on peut retrouver : les réglages des feux de croisement, mauvais état des essuie-glaces ou des rétroviseurs, défaut sur le pare-brise …

 

  • Les défaillances critiques: ces défaillances sont les plus graves et peuvent être sanctionnées par l’immobilisation totale du véhicule.  Il peut s’agir de pneus lisses ou de problèmes liés au freinage du véhicule par exemple.

 

Conseils afin d’éviter les défaillances du nouveau contrôle technique

Afin d’éviter la détection de défaillances majeures ou critiques qui imposent une contre-visite voire l’immobilisation du véhicule, vous pouvez vérifier quelques points au quotidien.

En effet, certains indices ou détails peuvent être détectés en amont grâce à l’inspection de certains points comme :

  • Vérifier l’état de vos phares : puissance, orientation.
  • Regarder l’état de vos roues et l’usure de vos pneus (un témoin d’usure est présent sur le côté de vos pneus)
  • Vérifier l’état de votre pare-brise et fenêtres (impacts, fissures)
  • Inspecter l’état général de votre carrosserie (y-a-t-il de la corrosion sur la carrosserie, les différentes parties de la carrosserie sont-elles bien fixées ?)
  • Vérifier votre ligne d’échappement (est-elle bien fixée ? le bruit des échappements est-il habituel ?)
  • Regarder en dessous de votre véhicule si aucune tâche de liquide n’est présente
  • Inspecter l’état de votre direction (y-a-t-il du jeu dans le volant ?)
  • S’assurer que les freins sont en bon état (le freinage du véhicule vous semble correct ou a-t-il perdu en puissance ?

Ce type de vérification peut vous permettre de détecter un défaut en amont du passage au contrôle technique. Si vous suspectez la présence d’un défaut en effectuant ces points de vérification, il est important de contacter votre garagiste afin qu’il analyse le

Nouveau contrôle technique 2018 : Comment éviter les contre-visites ?
4.6 (91.43%) 7 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *